hauteville

collection

l'histoire de cette
chaise est aussi
improbable que géniale.

share

Pour faire face aux grandes épidémies de tuberculoses (aka la peste blanche)
du début du XXe siècle, la commune d’Hauteville est choisie pour la
construction de grands sanatoriums.
Aujourd’hui abandonnés, ils sont le terrain de jeu d’explorateurs urbains.
C’est dans le grenier d’un de ces sanatoriums que l’histoire de la chaise
d’Hauteville commence.

sanatorium d'Hauteville

prototype

Et non; ce n'est pas une copie de Eames

Quand les designers Henri Lavallard-Boget et Julie Legros font une promenade digestive, ils préfèrent les vieux bâtiments désaffectés aux bords du Rhône. Chacun ses goûts. Un jour, ils trouvent dans un sanatorium en ruine une coque de chaise en plastique des années 50. Mais le plastique, c’était cool dans les années 50. Ils expérimentent avec du béton armé de fibre de verre. Quelques mois plus tard, ils présentent leur premier proto chez Lyon Béton. Bluffés par leur réalisation, on a signé.

lignes de l'assise

Phase 2 : on industrialise

Henri retourne alors dans son atelier et imagine toute une collection. Chaises de bar, fauteuils, rocking chair. Chaque déclinaison est un défi : comment trouver les courbes parfaites pour rendre une assise en béton confortable. Quelques prototypes plus tard, le résultat est au rendez-vous. Laissez vous surprendre par le confort du béton.

autour d'un verre

Une fois de plus, on casse les codes. Cette fois, on s’attaque à l’hégémonique chaise scandinave que l’on est fatigué de voir partout.

Le béton, un atout de taille.

Au premier coup d’œil, vous nous direz que cette chaise est une simple réplique d’un modèle scandinave au style vu et revu (trop vu ?).
Regardez de plus près. Elle est belle, bien française et a des lignes qui lui sont vraiment propres.
L’utilisation du béton et du métal brut finira de vous convaincre que vous êtes en face d’un produit totalement unique. Iconique.
Pour un look plus feutré, Henri a aussi imaginé des pieds en bois.

entre matière et courbes

Une douce brutalité

L’assise est douce au toucher et extrêmement confortable. Caressez l’extérieur de la coque ou le fer à béton des pieds et vous comprendrez que la brutalité de la première intention créative est restée intacte. Pensée pour votre confort, et une durabilité dans le temps. On utilise de la fibre de verre, c’est cela qui nous permet d’avoir une forme si souple en accord avec votre posture.

Street et élégant.

En fonction de son environnement, une chaise en béton Hauteville peut être un élément parmi d’autres ou être la pièce maîtresse.
Le dossier en béton fait tout. Dans un salon lumineux, le gris sera plus estompée. Dans une cuisine sombre, il prendra plus de place.
Dans tous les cas, votre chaise ne laissera pas indifférent.

un style qui en impose

Petite anecdote ; nos chaises sont recyclables à 80 % pour la plupart, et lorsque nous utilisons du bois, nous nous fournissons chez de petits producteurs qui gèrent bien leur domaine.